Mink Imprimante

Mink

Mink. Il y a eu ces dernières années une explosion des applications d’impression en 3D  pour la beauté et la mode. Bijoux et accessoires imprimés aussi en 3D abondent. Ainsi que des maillots de bain, chaussures en 3D, etc…

Maintenant, nous pouvons être en mesure d’ajouter à la liste  les cosmétiques.

Il peut coûter une petite fortune pour se faire belle, mais cela pourrait changer, si la technologie de la nouvelle société Mink réussit son envol.

Grace Choi, alors qu’elle etait à la Harvard Business School, se décriant comme un inventeur en série  est venue avec l’idée de développer une imprimante 3D miniature qui combine une encre approuvée par la FDA avec une variété de substrats pour créer tout type de maquillage, des poudres aux crèmes, jusqu’au rouge à lèvres.

La petite imprimante permet aux utilisateurs de choisir n’importe quelle couleur sur le web, ou dans le monde réel, et utiliser une palette de couleurs pour localiser le code hexadécimal de cette couleur. Une fois que vous avez le code, et en utilisant un logiciel déjà existant, il devient facile d’imprimer cette couleur dans un blush, fard à paupières, brillant à lèvres ou tout autre type de maquillage.

La plupart des maquillages tiennent à la base des mêmes substrats, que ce soit des marques haut de gamme jusqu’aux marques de grandes surfaces. Le Mink utilise le même substrat, de sorte que les utilisateurs peuvent transformer n’importe quelle image en n’importe quel type de maquillage.

L’idée ici est que les consommateurs sont de plus en plus axés sur la gratification instantanée. Choi a également remarqué que les consommateurs de maquillage ne ​​sont pas toujours fidèles à certaines marques.

Les utilisateurs de Mink peuvent satisfaire leur désir de gratification instantanée tout en ayant accès à n’importe quelle couleur dans le monde à un prix abordable.

La société vise les jeunes 13-21 qui sont moins ancrés dans leurs habitudes avec certaines marques et certains détaillants.

L’appel est évident: les jeunes filles pourraient avoir toute une palette de cosmétiques à leur disposition dans une petite imprimante de bureau. Bien que les couleurs personnalisées de fard à paupières sont l’utilisation évidente, il pourrait aussi permettre aux gens d’expérimenter de nouvelles nuances sans en souffrir le prix.

Le Mink devrait coûter environ $200, avec des plans pour être lancer plus tard dans l’année.

Comme toute nouvelle idée, il pourrait couler ou réussir, faire partie des modes de vie de millions de gens, ou finir en une idée qui n’accroche pas. Mais en termes de marché potentiel, l’industrie mondiale des produits de soins de beauté est prévu par Lucintel d’atteindre environ 265 milliards de dollars américains d’ici 2017.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *